Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après deux heures de débats, le Conseil général de La Chaux-de-Fonds a avalisé lundi soir les mesures d’économie touchant le personnel communal. Au vote, seuls les élus du POP et du Nouveau parti libéral (NPL) n’ont pas suivi leurs collègues du législatif.

Ces mesures doivent permettre d’économiser 1,1 million de francs à partir du 1er janvier 2016. Elles resteront en vigueur jusqu’en 2017, rappelle lundi soir le site Arcinfo.

Les salaires les moins élevés (moins de 5000 francs par mois) ne seront pas touchés. Le législatif a admis des taux variables par tranche de salaire. Le Conseil général a dit oui à un amendement de l’UDC pour que les salaires des conseillers communaux (15'000 francs) fassent l’objet d’une ponction au taux unique de 3%, et ce dès le premier franc.

L’exécutif chaux-de-fonnier ne s’est pas opposé à cet amendement, lui qui proposait néanmoins au départ une mesure légèrement moins contraignante. Au bout du compte, les cinq conseillers communaux de La Chaux-de-Fonds gagneront 450 francs de moins par mois, contre une perte prévisible de 410 francs mensuels au moment de l’élaboration du plan d’économie.

A relever que le personnel enseignant n’est pas touché par ces mesures d’économie, son traitement étant l’affaire du canton.

La suppression de l’entier du 13e salaire des membres du Conseil communal, proposé par le NPL via un arrêté urgent, n’a pas passé la rampe du Conseil général.

ATS