Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Coup d'arrêt à la libéralisation totale du marché postal: le National l'a refusée ce mercredi par 102 voix contre 82. La majorité regroupant la gauche, le PDC et d'autres bourgeois a préféré temporiser. Le dossier repasse au Conseil des Etats, qui n'avait dit "oui" que du bout des lèvres.
Toujours selon le Conseil national, la Poste n'est pas près de pouvoir exploiter sa propre banque. Par 101 voix contre 67, le National a rejeté ce mercredi cette idée. Mais le peuple pourra se prononcer, la création d'un tel établissement étant une des revendications de l'initiative populaire que viennent de déposer les syndicats et la gauche.
Le camp rose-vert a tenté une nouvelle fois de convaincre le Parlement du bien-fondé de sa proposition. Les entreprises, et notamment les PME, réclament une banque postale, a affirmé Jacqueline Fehr (PS/ZH). Un tel établissement renforcerait non seulement l'ex-régie mais aussi la place bancaire, selon elle.
Mais, pour la majorité bourgeoise, suffisamment d'établissements peuvent déjà offrir hypothèques et crédits en leur nom propre en Suisse. Une banque postale risquerait en outre de créer des conflits d'intérêts, la Confédération étant à la fois propriétaire de La Poste et autorité de tutelle, a ajouté Christoph von Rotz (UDC/OW).
Auparavant, les députés ont soutenu, par 126 voix contre 52, la transformation de l'ex-régie en société anonyme (SA) de droit public, dont la Confédération devrait détenir la majorité du capital et des voix. Par 122 voix contre 64, ils ont rejeté une proposition visant à faire de la Confédération l'unique actionnaire de la Poste.
Par 125 voix contre 61, le National a aussi repoussé l'idée que l'ex-régie détienne la totalité du capital et des voix de PostFinance. Toujours en mains de La Poste, cette entité serait toutefois dissociée de l'entreprise mère et transformée en SA de droit privé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS