Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Conseil national refuse une taxe du CO2 sur les carburants

Berne - Le Conseil national s'est prononcé contre une taxe du CO2 sur les carburants. Le National a refusé cette mesure, quand bien même il a fixé la veille un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% d'ici 2020 en Suisse uniquement.
"C'est contradictoire", a relevé le conseiller fédéral Moritz Leuenberger, rappelant que cette taxe sur les carburants ne serait prélevée que si l'objectif de réduction ne peut pas être atteint. Un avis partagé par le socialistes neuchâtelois Jacques-André Maire qui a rappelé que 45% des émissions de CO2 en Suisse sont liées au transport et qu'il est donc important de pouvoir agir sur ce secteur.
La taxe sur le CO2 frappant les combustibles a par contre été maintenue par le National, au même niveau qu'actuellement, soit 36 francs par tonne de CO2. Il a toutefois décidé de pouvoir l'augmenter jusqu'à 120 francs par tonne, avec aval des Chambres fédérales pour tout montant supérieur à 60 francs.
Par 118 voix contre 65, le National a refusé une proposition des Verts et du PS d'augmenter la taxe et de fixer la fourchette entre 60 et 180 francs par tonne de CO2. La demande de l'UDC de réduire la taxe à un montant fixe de 12 francs afin de ne pas pénaliser les propriétaires d'immeubles a subi le même sort, rejetée par 108 voix contre 76.
La révision de la loi sur le CO2 doit servir de contre-projet à l'initiative populaire "pour un climat sain". Le débat se poursuit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.