Le Conseil national a symboliquement interrompu brièvement ses débats vendredi à l'occasion de la grève des femmes. La pause d'un quart d'heure avait été annoncée il y a plus d'une semaine.

Le bureau l'avait décidé tacitement pour éviter des discussions sans fin le jour même. L'UDC avait combattu cette décision par une motion d'ordre, mais la Chambre du peuple l'avait refusée par 114 voix contre 55. Les débats reprennent à 11h15.

"La parité nous concerne tous, sa réalisation sera bénéfique pour l'ensemble de la société et la démocratie", a justifié la présidente socialiste du National Marina Carobbio (TI).

Vendredi, la tribune du National a vu passer de nombreux parlementaires arborant des badges ou des tenues violettes. L'immense majorité d'entre eux étaient de gauche, mais la ministre PDC de la défense Viola Amherd et d'autres conseillères nationales du centre étaient de la partie.

Le Conseil des Etats a quant à lui décidé de ne pas siéger le 14 juin préférant avancer les objets au programme au mercredi. La loi sur le service civil, qui aurait dû être débattue ce jour-là, n'est pas prête et sera traitée lors d'une prochaine session.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.