Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le Conseil national tient à interdire l'importation des peaux et fourrures provenant d'animaux maltraités lors de l'élevage, de la capture ou de la mise à mort. Passant outre l'opposition d'une commission du Conseil des Etats, il a soutenu mercredi cette idée.
La proposition est contenue dans une initiative parlementaire de Pascale Bruderer, à laquelle le National a donné suite par 87 voix contre 64. La socialiste argovienne entend ainsi s'attaquer à des pratiques qui ont cours à l'étranger, comme l'utilisation de pièges à mâchoires, de collets et d'assommoirs pour les visons et les renards, ainsi que de battes pour les phoques.
Une minorité de la commission aurait souhaité s'en tenir à une motion déjà adoptée par le Parlement et misant sur un système de déclaration obligatoire pour lutter contre les mauvais traitements infligés aux animaux. Elle craint qu'en empêchant les importations, la Suisse ne viole ses engagements auprès de l'Organisation mondiale du commerce, a argumenté en vain Alice Glauser (UDC/VD).
Le dossier passe au Conseil des Etats.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS