Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse apparaît comme "un îlot de bonheur", selon Boris Zürcher, malgré des taux de croissance inférieurs depuis plusieurs années (photo symbolique).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Malgré le franc fort, l'économie et le marché du travail "se portent étonnamment bien en Suisse par rapport aux autres pays", affirme Boris Zürcher, chef de la Direction du travail du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Mais il s'inquiète de la forte incertitude.

La Suisse apparaît comme "un îlot de bonheur", déclare dimanche Boris Zürcher dans les colonnes de l'hebdomadaire alémanique Schweiz am Sonntag. "Mais les années de croissance avec un taux inférieur à 1% se sont aussi accumulées pour la Suisse. Cela devient plus difficile".

La situation après l'appréciation du franc se détend progressivement, même si le choc n'a pas encore été définitivement digéré, selon lui. "Le principal obstacle à la hausse des exportations est la conjoncture mondiale et européenne", souligne M. Zürcher.

"Nous avons dans toutes nos relations un niveau élevé d'incertitude", explique-t-il, en référence au moral du marché mondial. Il pointe la crise financière de 2008. Le système financier est encore fragile et les taux de croissance restent dans la plupart des pays proches de 0%, ajoute le responsable. Le vote sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE) a généré une inconnue supplémentaire.

Vieillissement

La Suisse se trouve bien positionnée, car elle dispose "à l'échelle mondiale, de la main-d'œuvre la mieux formée", poursuit le représentant du SECO. Le pays dépense beaucoup pour l'éducation et pour la formation continue tandis que sa dette est basse.

Reste cependant un problème, selon M. Zürcher: le vieillissement de la population. Entre 2010 et 2015, l'immigration de personnes âgées de 50 à 64 ans s'affichait au-dessus de la moyenne. Or, leur départ à la retraite va provoquer "des bouleversements fondamentaux". "Il est illusoire de croire que l'on pourra réduire l'immigration à zéro."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS