Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cyclisme - L 'analyse du second échantillon a confirmé le contrôle positif à un diurétique de Fränk Schleck sur le Tour de France, a annoncé le coureur luxembourgeois vendredi dans un communiqué.
Fränk Schleck, troisième du Tour l'année dernière, a été exclu de l'épreuve mardi par son équipe RadioShack-Nissan après la révélation de son contrôle positif au Xipamide au terme de la 13e étape entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Le Cap d'Agde.
Dans un communiqué diffusé vendredi, le Luxembourgeois de 32 ans continue de nier tout dopage.
"En date d'aujourd'hui, j'ai reçu le résultat de l'analyse de l'échantillon B (...) Cette contre-analyse fut positive", écrit-il dans le communiqué.
"Mais pour moi, rien ne change. Je sais que je n'ai rien fait d'illégal. Je continuerai à agir pour déterminer par quel moyen la substance interdite a pu entrer dans mon organisme."
Fränk Schleck avait déclaré mercredi avoir l'intention de porter plainte pour empoisonnement si l'échantillon B confirmait son contrôle positif.
Interrogé par des journalistes, son directeur sportif Alain Gallopin a dit ne pas être surpris.
"C'est évident que ça se confirme, c'est la même chose !", a-t-il dit. "Il est positif, il est parti. C'est à Fränk d'organiser sa défense. Pour nous ça ne change rien."
La substance incriminée est dite "spécifiée", ce qui signifie qu'elle peut être ingérée accidentellement ou sans intention de se doper.
Les diurétiques peuvent notamment être utilisés comme éléments masquants pour dissimuler la prise d'autres produits.
REUTERS
REUTERS

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS