Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

sbonne - La dépouille de l'écrivain José Saramago, décédé vendredi à 87 ans sur l'île espagnole de Lanzarote, a été rapatriée au Portugal. Un deuil national de deux jours a été décrété en hommage à l'unique Nobel de la littérature lusophone.
Le corps de José Saramago est arrivé à Lisbonne à bord d'un avion des forces aériennes portugaises, accompagné notamment de son épouse, la journaliste espagnole Pilar del Rio, de sa fille Violante, ainsi que de la ministre portugaise de la culture Gabriela Canavilhas.
Samedi après-midi, une chapelle ardente a été installée à la mairie de Lisbonne, où le corps de l'écrivain restera exposé jusqu'aux obsèques, prévues dimanche dans la capitale portugaise. Ses cendres seront ensuite dispersées entre Azinhaga, son village natal, et Tias, la localité canarienne où il a vécu les 17 dernières années de sa vie, a indiqué Pilar del Rio.
Une trentaine de proches et de personnalités étaient présentes samedi sur le tarmac de l'aéroport militaire de Lisbonne pour accueillir l'écrivain, dont le cercueil était recouvert du drapeau national, symbole de la réconciliation entre le Portugal et son fils rebelle.
En 1993, cinq ans avant de recevoir le prix Nobel, José Saramago, qui se décrivait lui-même comme un "communiste libertaire", avait quitté son pays pour s'installer aux Canaries après le scandale provoqué par son roman "L'Evangile selon Jésus-Christ", qui dépeignait Jésus perdant sa virginité avec Marie-Madeleine.
Dénonçant une atteinte au "patrimoine religieux portugais", le gouvernement avait décidé de rayer l'auteur de la liste des candidats au Prix européen de littérature, provoquant sa colère et son "exil" en Espagne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS