Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des policiers encerclent des manifestants lors de la manifestation du 1er Mai dans les rues de Genève. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Le cortège officiel du 1er Mai à Genève a été retardé de plus d'une demi-heure par une vingtaine de jeunes manifestants pour la plupart issus du milieu d'extrême-gauche. Le différend portait sur la fouille de leurs sacs par la police.

Plusieurs élus de la Ville étaient sur place dont le maire-adjoint Rémy Pagani afin de discuter avec les forces de l'ordre. Selon l'un d'eux, 90% des manifestants sont connus comme étant d'extrême-gauche. Les autres ne sont pas identifiés.

Ce groupe de jeunes scandait "Police partout, justice nulle part" et "Tout le monde déteste la police". L'un brandissait un drapeau de l'Action antifasciste. Ils étaient encerclés par un cordon d'une vingtaine de policiers en tenue de combat, a constaté un journaliste de l'ats. Environ 300 personnes se sont rassemblées pour le cortège.

ATS