Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'or a dégringolé lundi à son plus bas niveau en près de cinq ans et demi pendant les échanges asiatiques. Le métal jaune est plombé par des ventes massives du métal précieux en Chine, selon des analystes.

Le prix du métal jaune a dégringolé brusquement lundi dans les échanges asiatiques, tombant à 1072,35 dollars l'once, son plus bas niveau depuis le 11 février 2010.

Le métal précieux a ainsi dépassé à la baisse le seuil psychologique des 1100 dollars l'once pour la première fois depuis plus de cinq ans, mais s'est depuis repris s'échangeant vers 13h00 à 1112,98 dollars l'once.

"La glissade de l'or a été déclenchée par un mouvement vendeur sur la bourse de l'or à Shanghai", ont noté les analystes de Commerzbank. Les vendeurs en Chine se sont débarrassés du métal jaune, a également relevé Nick Rose, courtier chez TradeNext.

Surprise en Chine

Les cours de l'or s'étaient déjà retrouvés sous pression vendredi, perdant 1% de leur valeur, après la publication des niveaux des réserves officielles d'or de la Banque centrale de Chine (PBOC) pour la première fois depuis 2009 le même jour.

La nouvelle avait alors choqué le marché, dans la mesure où les volumes étaient moins importants qu'escompté par les investisseurs. Les réserves d'or de la banque centrale ont augmenté de 57% depuis juin 2009, atteignant 1658 tonnes.

"La baisse si abrupte de l'or est une surprise et même si le fait que les réserves chinoises sont moitié moins élevées qu'attendu a peut-être entraîné une pression vendeuse supplémentaire. Ce sont les commentaires répétés de la Réserve fédérale américaine (Fed) sur son engagement à remonter les taux d'intérêt cette année qui ont accablé les cours de l'or", a expliqué Jameel Ahmad, analyste chez FXTM.

La chute de l'or est liée à un manque d'inquiétude du côté des investisseurs, à un manque d'inflation et à un fort dollar à cause de la Fed, ont ainsi résumé les analystes d'Accendo.

Une hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis rendrait le billet vert plus rémunérateur et donc plus attractif pour les investisseurs qui cherchent ainsi à effectuer actuellement quelques achats à bon compte avant la hausse attendue des cours du dollar.

Le dollar est monté lundi à son plus niveau en deux mois face à l'euro et en près d'un mois face au yen. Une hausse du billet vert tend à rendre moins attractifs les achats de métaux libellés en dollar, car plus onéreux pour les investisseurs munis d'autres devises.

Autres métaux sous pression

Les autres métaux précieux - l'argent, le platine et le palladium - se sont donc également retrouvés sous pression.

L'argent est tombé lundi à 14,54 dollars l'once, son plus bas niveau en près de six ans. Le platine a dégringolé lundi à son plus bas niveau en six ans, à 946,25 dollars l'once, s'installant ainsi franchement sous la barre des 1000 dollars, et le palladium a atteint un nouveau plus bas depuis le 11 novembre 2012 (603,95 dollars l'once).

ATS