Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Environ 12'000 personnes ont trouvé la mort en 2011 au Mexique en raison du crime organisé, selon la presse mexicaine. D'après le quotidien "Reforma", le nombre de morts dans des affrontements entre groupes criminels, ainsi qu'entre ceux-ci et la police a atteint 12'359 en 2011.

Ce bilan porte à plus de 50'000 morts le nombre de victimes de la violence criminelle depuis le début de l'offensive lancée contre les narcotrafiquants par le président Felipe Calderon à son arrivée au pouvoir en décembre 2006.

Les chiffres donnés par les autres médias sont proches de ceux de "Reforma": le journal "Milenio" compte 12'284 victimes en 2011 et "La Jornada", 11'890.

Si l'on compare ces chiffres avec ceux publiés par le gouvernement sur l'année 2010 - avec un bilan de 15'273 morts - il s'agirait d'une baisse relative d'une année sur l'autre. Un porte-parole du ministère de la Justice a indiqué que les chiffres officiels du gouvernement pour 2011 seraient publiés "dans la première quinzaine de janvier".

ATS