Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, aucune des mesures drastiques évoquées jusque-là ne sont effectives ni d'un côté, ni de l'autre (archives).

KEYSTONE/EPA FEATURECHINA/YU FANGPING

(sda-ats)

Le déficit commercial des Etats-Unis s'est encore creusé en février, pour le sixième mois d'affilée, a annoncé jeudi le département du Commerce, au moment où le pays est en conflit avec la Chine. Il s'agit de son plus haut niveau depuis octobre 2008.

Le solde, chroniquement déficitaire, des échanges des Etats-Unis avec le reste du monde a augmenté de 1,6% en un mois pour s'établir à 57,6 milliards de dollars (54,9 milliards de francs), un montant supérieur aux prévisions des analystes qui tablaient sur 56,7 milliards.

Les exportations de biens et services ont atteint un niveau record absolu en février à 204,4 milliards de dollars, mais elles restent très largement inférieures aux importations de biens et services (262 milliards), qui ont, elles aussi, atteint un record absolu.

Déficit réduit avec la Chine

Le déficit des seules marchandises (75,9 milliards de dollars) s'est, lui, hissé à son plus haut niveau depuis juillet 2008 malgré un net infléchissement du déficit avec la Chine, au coeur d'une escalade des tensions entre Washington et Pékin.

Le déficit des marchandises avec le géant asiatique a en effet chuté de 18,6% à 29,3 milliards de dollars, avec des importations qui se sont inscrites en baisse de 14,7% et des exportations stables.

Cette baisse n'est toutefois pas de nature à changer la tendance de fond puisque depuis le début de l'année, le déficit des biens avec Pékin a bondi de 20,2%.

Ces données sont publiées après de nouvelles frictions cette semaine entre les Etats-Unis et la Chine sur le commerce.

Des pratiques déloyales

L'administration Trump, qui accuse la Chine de pratiques commerciales "déloyales" avec un "transfert forcé" de technologie américaine ou de "vol" de propriété intellectuelle, a publié une liste provisoire de produits importés de Chine susceptibles d'être soumis à de nouveaux droits de douane.

Pékin a aussitôt répliqué avec sa propre liste visant des importations stratégiques en provenance des Etats-Unis (soja, produits des secteurs aéronautique et automobile) du même montant annuel: 50 milliards de dollars.

Pour l'heure, ces mesures drastiques ne sont effectives ni d'un côté, ni de l'autre, mais elles suscitent une crainte d'une véritable guerre commerciale aux conséquences potentiellement négatives non seulement pour les économies de ces deux premières puissances du monde mais encore pour l'expansion mondiale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS