Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des milliers de sympathisants se sont rassemblés dimanche autour du dalaï-lama à Anaheim, aux Etats-Unis, pour trois jours de festivité célébrant ses 80 ans. Le chef spirituel tibétain est l'invité d'honneur d'un "sommet mondial de la compassion".

Des centaines de protestataires étaient également présents. Ils répondaient à l'appel des bouddhistes Shugden qui l'accusent de ne pas respecter leur liberté religieuse. Ils révèrent une divinité rejetée depuis 1996 par le dalaï-lama.

"Le faux dalaï-lama change le bouddhisme en outil politique à coups de mensonge", affirmait un tract de ces contestataires. Les manifestants ont prévu d'être présents pendant les trois jours de festivité qui, après Anaheim, se dirigeront vers l'université de Californie à Irvine, au sud de Los Angeles.

Le prix Nobel de la paix 1989 y débattra lundi du changement climatique et de "sagesse, vision et expérience" avec d'autres prix Nobel. Et, au même endroit, il participera à une rencontre sur le thème de la jeunesse.

Billets allant jusqu'à 180 dollars

Les billets pour les festivités d'Anaheim étaient vendus entre 35 et 180 dollars, alors que les prix des billets à Irvine vont jusqu'à 93 dollars. Les bénéfices seront reversés à des oeuvres choisies par le dalaï-lama.

Le chef spirituel des Tibétains est officiellement en retrait de l'action politique. Depuis 2011, il a confié ses responsabilités politiques à un premier ministre élu par les Tibétains en exil.

Il appelle à davantage d'autonomie pour le Tibet plutôt qu'à une indépendance formelle, mais il reste la bête noire des autorités chinoises qui l'accusent "d'activités séparatistes antichinoises".

Le dalaï-lama a déjà célébré une première fois son anniversaire en Inde, il y a deux semaines. Il est né un 6 juillet, mais son anniversaire officiel, basé sur le calendrier lunaire tibétain, tombait le dimanche 21 juin.

ATS