Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Taïwan, dont les relations avec la Chine se sont nettement améliorées ces dernières années, a interdit une visite du dalaï lama sur son territoire, a-t-on appris auprès des autorités. Cette décision a provoqué l'ire de l'association qui l'avait invité.

La Fédération des femmes dans l'entreprise, dirigée par l'ancienne vice-présidente de Taïwan Annette Lu, estime que cette décision vise à ne pas exciter la colère de Pékin, qui considère toujours le dalaï lama comme un dangereux "séparatiste".

"Nous sommes furieux car le gouvernement (taïwanais) est visiblement inquiet des réactions de la Chine. Il est grotesque que Taïwan écoute la Chine et cherche son approbation avant de faire quoi que ce soit", a déclaré une porte-parole d'Annette Lu.

La fédération avait invité le dalaï lama pour sa conférence régionale Asie-Pacifique, en décembre, et ce dernier avait accepté.

Visite en 2009

Le ministère taïwanais des Affaires étrangères a confirmé avoir interdit la visite, mais a nié qu'il s'agissait d'accommoder Pékin "C'est juste que ce n'était pas le bon moment", a déclaré un porte-parole du ministère, refusant de donner plus de détails.

Prix Nobel de la paix en 1989, le dalaï lama demande une autonomie réelle pour le Tibet, région qui appartient à la Chine selon Pékin. La Chine, elle, le critique vertement et fait pression sur les pays étrangers pour qu'ils ne reçoivent pas ce dignitaire.

Une précédente visite à Taïwan du dalaï lama, en 2008, avait aussi été interdite, là encore sous prétexte que ce n'était pas le bon moment. En revanche il avait pu se rendre sur l'île en 2009, pour réconforter les victimes d'un typhon meurtrier. Mais ce séjour avait suscité de vives critiques de la part de Pékin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS