Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Buenos Aires - Le dernier dictateur argentin, Reynaldo Bignone, âgé de 82 ans, a été condamné à 25 ans de prison. Il a été reconnu coupable de plusieurs crimes contre l'humanité, dont des enlèvements et la torture de prisonniers politiques.
Cet ancien militaire avait été désigné président de l'Argentine après la guerre des Malouines perdue en 1982 par le régime militaire contre la Grande-Bretagne. Il avait remis le pouvoir au président social-démocrate Raul Alfonsin, lors du retour de la démocratie en 1983.
Reynaldo Bignone est considéré comme l'un des chefs du centre clandestin de détention des casernes du Campo de Mayo, dans l'ouest de Buenos Aires, où sont passés quelque 4000 opposants, pour la plupart toujours portés disparus.
Une maternité clandestine y avait également été installée afin de voler les bébés des opposantes et de les remettre sous une autre identité à des membres du régime militaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS