Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Département fédéral de l'Intérieur (DFI) a déposé plainte mardi dans le cadre de la tentative de piratage de son site en ligne priminfo.ch. Comparis.ch, mis en difficulté dans cette affaire, salue cette procédure, convaincu qu'elle permettra de démentir les accusations dont il fait l'objet.

Le DFI a déposé une plainte pénale contre inconnu auprès du Ministère public du canton de Zurich, a indiqué le département. "Le DFI veut tirer au clair les circonstances de la tentative de piratage perpétrée le 28 septembre 2011 contre priminfo.ch, le comparateur de primes maladie de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP)", indique le communiqué.

Dans le même temps, le département ne se sent plus lié par l'accord signé avec comparis.ch. Il entend désormais améliorer son propre site afin de permettre aux assurés de comparer les primes maladie en toute transparence et en conformité avec la législation actuelle.

Cet accord passé en juin entre l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et le comparateur en ligne limitait certaines fonctionnalités du site fédéral, faute de bases légales. Priminfo.ch a par exemple dû renoncer à offrir des liens directs vers les assureurs comme le pratiquent les sites privés en ligne.

La faute d'un seul homme

Dans un communiqué publié avant l'annonce du DFI, comparis.ch a rappelé que seul un collaborateur de la société a voulu mettre à l'épreuve la nouvelle page internet de l'OFSP "par simple curiosité et sans jamais avoir l'intention de la pirater". Il n'a en outre pas agi sur mandat du comparateur ce qui dédouane l'entreprise. L'homme a depuis été licencié.

Reste que la société privée, sous le feu des critiques depuis les révélations de "L'Hebdo" la semaine dernière, ne veut pas en rester là. Elle soupçonne une campagne hostile à son encontre.

"L'apparition de ces documents dans les médias seulement maintenant, peu de temps avant la publication des primes des caisses maladie fait planer le doute sur une action ciblée ayant pour but de porter atteinte à la réputation de comparis.ch", écrit le comparateur en ligne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS