Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les ventes de voitures diesel ont chuté d'un quart en Allemagne le mois dernier (archives).

KEYSTONE/EPA/FRIEDEMANN VOGEL

(sda-ats)

Le marché automobile allemand a reculé de 3,4% sur un an en mars, après une hausse de 7% en février, et a de nouveau vu les acheteurs se détourner du diesel, selon l'agence fédérale de l'automobile KBA mercredi.

Les immatriculations de voitures neuves en Allemagne, plus grand marché de l'Union européenne, se sont élevées à 347'433 unités en mars et ont atteint 878'611 sur les trois premiers mois de l'année, marquant cette fois une progression de 4% par rapport à la même période en 2017, a précisé la KBA.

Comme depuis plusieurs mois, les immatriculations de voitures diesel ont baissé notablement, de 25,4% par rapport à mars 2017, pour ne plus représenter que 31,4% de l'ensemble des ventes, contre encore 45% en début de l'année dernière.

L'image du diesel souffre depuis 2015 du scandale des moteurs truqués, et la justice allemande a ouvert fin janvier la voie à des interdictions de circulation des vieux diesels dans les villes, une perspective qui plonge des millions d'automobilistes dans l'incertitude et que Berlin s'efforce encore d'éviter.

Si les voitures à essence ont progressé de 9,3% pour représenter 64% des ventes, les modes de propulsion alternatifs ont bondi, mais pour des volumes encore limités. Ainsi, les ventes de véhicules purement électriques ont grimpé de 73,1% à 3792, les hybrides de 45,4% à 10'874, et les "plug-in hybrides" de 31,9% à 3018 unités.

Timide hausse pour Volkswagen

Du côté des constructeurs, Volkswagen, qui représente avec 18,6% la plus grande partie des ventes en Allemagne, a enregistré une timide hausse de 1,8% en mars, contre 12,4% en février.

VW était éclaboussé par la révélation fin janvier de tests secrets menés par le groupe aux Etats-Unis sur des singes en 2014 afin de prouver l'innocuité des vapeurs diesel, ce qui avait suscité une vague d'indignation.

Parmi les allemands, seuls Smart (+15,8% à 3652 unités) et Mini (+4,3% à 4657 unités) ont enregistré une hausse. Sur le marché premium, BMW et Mercedes ont tous les deux reculé de 5,4%, à 26'278 et 29'583 véhicules respectivement, tout comme Porsche (-13,9%) et Audi (-12,8%). La filiale allemande du groupe français PSA, Opel, a également reculé, de 23,4% à 21'147 exemplaires.

Peugeot a enregistré une hausse de 8,1%, à 7092 véhicules vendus, contrairement aux autres marques du groupe PSA, Citroën cédant 5,1% à 5864 véhicules et DS 19,3%, mais avec 451 unités. Renault a écoulé 12'804 modèles sur le marché allemand, soit une baisse de 16,3% par rapport à mars 2017.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS