Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de 13 mois après le décès de Mgr Bernard Genoud, le diocèse de Lausanne, Fribourg et Genève n'est plus vacant. Le Gruérien Charles Morerod est le nouvel évêque. Âgé de 50 ans, théologien de haut niveau, il a enseigné à Rome ces 15 dernières années.

D'entrée de jeu, le nouvel évêque a révélé une de ses facettes lors de la conférence de presse annonçant jeudi à Fribourg sa nomination par le pape Benoît XVI: avant de prendre la parole, il a circulé en toute simplicité dans les rangs des nombreux journalistes pour les saluer et leur serrer la main, faisant même la bise à une connaissance.

Le nouvel évêque a précisé que, jamais avant le 18 octobre, date à laquelle il a été informé de la décision du pape, la question d'une nomination n'a été à l'ordre du jour pour lui: "En toute franchise, j'espérais bien que ce ne serait pas moi".

Défis

Un de ses principaux défis est de montrer que c'est une joie d'être croyant. A son avis, il y a une très grande ignorance en matière de foi. Le nouvel évêque, titulaire depuis un certain temps d'un compte facebook, est favorable au développement d'un site internet interactif sur la foi.

Né à Riaz, en Gruyère, dans le canton de Fribourg, le 28 octobre 1961, il est ordonné prêtre à Genève en 1988, après avoir fait des études de théologie à Fribourg. Il approfondit son savoir par deux doctorats, l'un en théologie à Fribourg en 1996, l'autre en philosophie à Toulouse, en 2004. Il commence sa carrière professorale à Fribourg et la poursuit à Rome, où il réside depuis plus de dix ans.

Homme influent

Depuis deux ans, il est recteur de l'Université pontificale Saint-Thomas-d'Aquin, également appelée l'Angelicum, ainsi que secrétaire de la commission théologique internationale au Vatican. Le pape Benoît XVI lui a confié un rôle-clé dans le dialogue avec les intégristes d'Ecône.

C'est donc un homme influent au Vatican qui va prendre les rênes d'un grand diocèse, réunissant quatre cantons (Vaud-Genève-Fribourg-Neuchâtel), lourd et complexe à gérer, que d'aucuns qualifient de "monstre de diversité". Le diocèse compte 690'000 catholiques, 300 prêtres et 400 laïcs permanents.

ATS