Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le directeur de la centrale nucléaire de Fukushima, présent sur le site depuis l'accident du 11 mars, quitte ses fonctions pour raison de santé, a annoncé lundi la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco). Celle-ci n'a pas voulu préciser les causes exactes de sa maladie.

Masao Yoshida, 56 ans, qui est hospitalisé, gardera un poste dans la division nucléaire de Tepco, mais il ne sera plus le patron du complexe atomique, saccagé par le séisme et le tsunami qui ont frappé le nord-est de l'archipel il y a plus de huit mois.

Il sera officiellement remplacé à partir du 1er décembre par Takeshi Takahashi, 54 ans, qui occupait jusqu'à présent un poste de gestion des installations nucléaires.

Lors d'un entretien accordé le 12 novembre à quelques journalistes autorisés à pénétrer pour la première fois dans l'enceinte de la centrale, M. Yoshida avait confié avoir maintes fois pensé qu'il allait mourir.

Il avait en revanche balayé d'un revers de la main la question portant sur la dose de radiations à laquelle il avait été exposé. M. Yoshida, qui était sur les lieux depuis la catastrophe, a vécu les pires moments et oeuvré sur place dans des conditions extrêmes.

Une porte-parole de Tepco a pour sa part refusé lundi de détailler les maux dont souffre M. Yoshida et s'ils étaient ou non liés à la radioactivité élevée présente dans la centrale, même si des précautions vestimentaires et autres ont été prises sur place pour minimiser autant que possible l'exposition du corps.

Tepco vend ses parts de KDDI

Tepco a par ailleurs vendu toutes ses parts dans l'opérateur de télécommunications KDDI, afin de lever des fonds. Le montant de la transaction s'élève à 186,28 milliards de yens (2,2 milliards de francs).

Tepco s'est engagée auprès de l'Etat, qui lui avance de l'argent, à céder des biens immobiliers et d'autres actifs, afin de financer les réparations et dédommagements.

ATS