Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le directeur de Pro Helvetia Pius Knüsel quitte ses fonctions à la fin septembre. Après dix ans d'engagement en faveur de l'encouragement à la culture au niveau national, il souhaite changer d'orientation professionnelle, a indiqué la fondation mercredi.

Sa démission n'est pas liée à son ouvrage "Der Kulturinfarkt" (l'infarctus culturel) paru en mars et qui avait suscité des réactions controverses, souligne Pius Knüsel dans le communiqué. À 55 ans, il souhaite relever un défi professionnel en dehors de la culture.

Moment idéal

A ses yeux, le moment de passer le témoin est idéal: Pro Helvetia a mené à bien la réorganisation que la loi sur l'encouragement de la culture lui imposait. Les fonctions de cadre auprès de la fondation pour la culture sont désormais limitées à une durée de 10 ans. Pius Knüsel aurait toutefois encore pu rester quatre ans à sa tête, puisque son mandat représentait 60% jusqu'ici. Le directeur sortant a pris ses fonctions en juillet 2002.

Le poste de nouvelle directrice ou nouveau directeur sera mis au concours en juin. Andrew Holland, directeur adjoint, dirigera les affaires de la fondation pendant la période intérimaire.

ATS