Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Human Brain Project est un gigantesque projet de recherche scientifique qui réunit une centaine d'universités (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Le directeur exécutif du Human Brain Project, le vaste projet européen de recherche sur le cerveau, démissionne. La décision de Chris Ebell est liée à des divergences de points de vue avec l'EPFL.

Chris Ebell et l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) disent se séparer d'un commun accord, à la suite d'un changement de leadership universitaire et compte tenu de divergences d'opinions sur la gouvernance et sur les orientations stratégiques du projet. La RTS a révélé cette information mardi, faisant référence à un bref communiqué du Human Brain Project diffusé la semaine dernière.

L'intérim sera assuré par l'actuel vice-directeur Christian Fauteux. Chris Ebell avait été nommé à la tête du Human Brain Project en 2015, après une précédente crise de gouvernance au sein de ce projet visant à simuler le cerveau humain par ordinateur.

Ce programme est doté d'un milliard d'euros (1,36 milliard de francs) sur dix ans. Il réunit une centaine d'universités, avec l'EPFL comme institution de coordination. Il a déjà vécu diverses turbulences avec notamment le déménagement d'une grosse partie du projet de Lausanne à Genève en 2014. Son installation sur le Campus Biotech avait fait grincer quelques dents.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS