Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hanspeter Ackermann quitte la Banque Cler en raison de divergences en ce qui concerne la direction de l'établissement (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Après un nouveau nom, une nouvelle directrice générale. Sandra Lienhart succède à Hanspeter Ackermann à la tête de Banque Cler (ex-Banque Coop). Il quitte l'entreprise en raison de divergences en ce qui concerne la direction de l'établissement.

Le changement a été décidé conjointement avec le conseil d'administration, précise vendredi l'établissement bancaire bâlois dans un communiqué. Sandra Lienhart endosse ses nouvelles fonctions avec effet immédiat.

Le départ de Hanspeter Ackermann n'est pas lié au changement de nom de l'ex-Banque Coop, a indiqué la Banque Cler à l'ats. Le "rebranding" a été mené avec succès, le développement de l'établissement est sur le bon chemin.

Hanspeter Ackermann avait rejoint l'ex-Banque Coop début 2015. Le St-Gallois lui a permis de se positionner efficacement sous son nouveau nom et de se préparer stratégiquement aux défis du numérique, souligne le communiqué.

Projets "parfaitement connus"

Sandra Lienhart était depuis 2004 responsable du département Distribution et membre de la direction générale de l'établissement financier. Elle connaît ainsi parfaitement tous les projets stratégiques du groupe BKB (Banque cantonale de Bâle, actionnaire majoritaire) et possède toutes les compétences nécessaires à sa nouvelle fonction, relève le communiqué.

La Zurichoise avait déjà assuré la direction ad interim de la Banque Coop quelques mois entre août 2014 et mars 2015, avant l'arrivée de Hanspeter Ackermann en remplacement d'Andreas Waespi.

La succession de Sandra Lienhart à la tête du département Distribution est assurée ad interim par Daniel Rüegger, responsable de la région nord-ouest. Il devient aussi membre de la direction ad interim.

Nouveau département numérique

La direction générale de la Banque Cler prévoit par ailleurs la mise en place d'un département dédié à la transformation numérique, selon le communiqué.

Il devra promouvoir la mise en œuvre de la transformation numérique et développer de nouveaux modèles commerciaux et de vente en ce sens. Il vise aussi à combiner les atouts du modèle commercial actuel avec les différentes initiatives numériques, et à poursuivre le développement du cœur de métier traditionnel, explique la banque.

La Banque Coop a pris en officiellement le 20 mai le nom de Banque Cler, un mot romanche signifiant "claire, limpide, évident". L'opération s'inscrivait aussi dans le cadre d'une montée au capital de la BKB, avec le rachat le 22 mars par celle-ci du paquet d'actions de 10,4% détenu encore par le groupe de distribution bâlois Coop.

La BKB possède depuis lors plus des trois quarts du capital de la Banque Cler (75,8%), qui compte 32 succursales dans toute la Suisse et emploie environ 500 personnes.

ATS