Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Personne ne va considérer 2012 comme une grande année pour le cinéma suisse. Pas même le chef de la section cinéma à l'Office fédéral de la culture (OFC), Ivo Kummer. Toutefois le succès du documentaire fait mieux que compenser les faiblesses de la fiction.

Ainsi, au palmarès des dix films helvétiques les plus populaires de l'année, sept sont des documentaires. Un tel succès de ce genre cinématographique est "unique au monde", relève M. Kummer, contacté par l'ats. Par ailleurs, au début décembre, les productions indigènes occupaient 4,2 % du marché, contre 4 % à la même période il y a un an.

Le classement est dominé par le documentaire "More Than Honey" de Markus Imhoof, qui s'intéresse aux causes du dépeuplement des colonies d'abeilles. Ce long métrage dévoilé cet automne des deux côtés de la Sarine a accueilli son 100'000e spectateur le 5 décembre à Yverdon-les-Bains (VD).

Le drame valaisan "L'Enfant d'en haut" d'Ursula Meier, présenté en février au Festival de Berlin se classe à la deuxième place. Ce film a généré à ce jour plus de 59'000 entrées. Il est une coproduction franco-suisse.

La fiction "L'enfance volée" ("Der Verdingbub") se classe au troisième rang. Ce drame, qui avait cartonné à sa sortie en 2011, a engrangé 58'600 entrées supplémentaires. L'ouvrage raconte l'existence d'un orphelin maltraité par sa famille d'accueil en milieu rural. Cet adolescent va se passionner pour l'accordéon.

Transhumance hivernale

Deux documentaires enracinés en Suisse centrale occupent les places 4 et 5. Ce sont "Die Kinder vom Napf", sur le quotidien de 50 enfants de paysans de montagne, et "Die Wiesenberger", qui relate le voyage hors du commun de vingt jodleurs nidwaldiens.

En sixième place apparaît "Hiver nomade" de Manuel von Stürler. Ce film sur la transhumance hivernale d'un couple de bergers en terres romandes a récemment raflé le prix du meilleur documentaire de l'année attribué par l'Académie européenne du cinéma.

Politique d'encouragement

Des médias se sont interrogés sur des flops auprès du public de productions alémaniques de l'année parfois controversées, dont le documentaire satirique "Image problem" ou le drame "Hard Stop". Pour Ivo Kummer, les films suisses nécessitent un bon bouche-à-oreille et une présence accrue sur les réseaux sociaux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS