Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le doyen des hommes européens, le Belge Jan Goossenaerts, a fêté dimanche ses 111 ans. L'occasion pour lui de livrer le secret de sa longévité: se coucher tôt et manger sucré, rapporte le journal Gazet Van Antwerpen.

Ancien ouvrier agricole originaire de la région d'Anvers (nord de la Belgique), Jan Goossenaert, né le 30 octobre 1900, ne veut plus donner d'interview: "J'ai déjà tout dit la dernière fois", à l'occasion de ses 110 ans, a-t-il expliqué au journal flamand.

Ce membre du club très restreint des "supercentenaires" de plus de 110 ans - ils ne sont que 82 dont 77 femmes - regrette de ne plus très bien entendre et explique sa longévité par le fait d'avoir "travaillé dur toute (sa) vie".

"En-dehors de cela, il faut se coucher tôt et mettre beaucoup de sirop de Liège sur sa tartine", a-t-il expliqué, faisant référence à une spécialité belge, une pâte à tartiner, épaisse et sucrée, à base de jus de poires et de pommes.

Jan Goossenaerts est aussi le troisième homme le plus âgé du monde, derrière le Japonais Jiroemon Kimura, âgé de 114 ans, et James Sisnett, de la Barbade, qui a 111 ans. La doyenne de l'humanité est l'Américaine Besse Cooper, âgée de 115 ans, selon la liste des "supercentenaires" disponible sur le site américain www.grg.org.

ATS