Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le drone de Facebook est essentiellement constitué d'une grande aile en fibre de carbone, d'une envergure similaire à celle d'un Boeing 737 mais d'un poids inférieur à celui d'une petite voiture. L'objectif est de le maintenir en vol de manière autonome pendant trois mois.

KEYSTONE/EPA FACEBOOK/FACEBOOK / HANDOUT

(sda-ats)

Le réseau social américain Facebook a annoncé jeudi avoir réussi le premier test à taille réelle de son drone Aquila. A terme, il ambitionne d'utiliser l'engin comme relais pour apporter internet dans les zones reculées de la planète.

"Nous faisons voler une version réduite à 1/5e d'Aquila depuis plusieurs mois, mais c'était la première fois que nous faisions voler l'appareil de taille réelle", écrit Jay Parikh, ingénieur en chef chez Facebook, dans un message publié sur le site du groupe.

Une porte-parole a précisé que le test avait eu lieu au Yuma Proving Ground, une base militaire de tests située dans l'Arizona (sud-ouest).

Le projet de Facebook consiste à créer tout un réseau de ces drones solaires. L'idée et des les placer à haute altitude de manière géostationnaire et d'utiliser des lasers pour les relier entre eux et avec des équipements de communication au sol ou des satellites. Les drones serviraient de relais pour la région située sous eux.

Alphabet, la maison mère du géant internet Google, explore une idée similaire, mais avec des montgolfières.

Collecte de données

Pour son premier test à taille réelle, Aquila a volé à petite altitude pendant 96 minutes. C'est trois fois plus longtemps que ce qui était prévu au départ, a détaillé Facebook.

Cela a notamment permis de collecter des données destinées à vérifier en conditions réelles les modélisations des ingénieurs concernant les réactions du drone face aux turbulences ou au vent, son aérodynamisme, la fiabilité de son système d'autopilotage, ou encore sa consommation d'énergie.

"Nous allons pousser Aquila jusqu'à ses limites avec une longue série de tests dans les prochains mois et années", indique encore Jay Parikh. "Nous ferons voler Aquila plus vite, plus haut et plus longtemps, pour l'emmener finalement au-dessus de 60'000 pieds", soit une hauteur de quelque 18 kilomètres, censée être à terme son altitude de croisière.

Trois mois

Le drone est essentiellement constitué d'une grande aile en fibre de carbone, d'une envergure similaire à celle d'un Boeing 737 mais d'un poids inférieur à celui d'une petite voiture. L'objectif est de le maintenir en vol de manière autonome pendant trois mois.

Facebook veut étendre la couverture d'internet aux quelque 4 milliards de personnes, soit 60% des habitants de la planète, qui n'y ont selon lui toujours pas accès, en particulier dans les pays émergents.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS