Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'étang où l'appareil s'est abîmé le 10 juin, à Bitgum (NL). Les travaux de récupération ont débuté (archives).

KEYSTONE/EPA ANP / GINO PRESS/STEFAN POSTEMA

(sda-ats)

Les travaux de récupération du Tiger F-5 de la Patrouille suisse qui s'est récemment écrasé aux Pays-Bas ont débuté. Les préparatifs nécessaires à l'opération ont pris quelques semaines. L'appareil s'était abîmé dans un étang lors d'un show aérien.

Des cloisons étanches ont été érigées autour de l'avion, afin de l'assécher. L'eau a ensuite été pompée à travers les cloisons, a rapporté mercredi l'agence de presse néerlandaise ANP.

L'opération proprement dite a commencé mardi, a confirmé à l'ats le porte-parole de la justice militaire, Tobias Kühne. Mercredi, une grande partie de l'épave sera probablement récupérée.

Selon l'ANP, le Ministère public a laissé libre accès au lieu de l'accident une matinée entière, afin que le public puisse suivre les opérations de récupération de plus près. Des spécialistes suisses et néerlandais vont ensuite examiner l'appareil. Les analyses vont durer encore un certain temps, selon M. Kühne.

L'accident s'est produit le 10 juin au nord des Pays-Bas, lors d'un vol d'entraînement de la Patrouille suisse en vue d'un show aérien à Leeuwarden. Deux avions Tiger F-5 se sont percutés, l'un d'eux s'abîmant dans l'étang en question après l'éjection du pilote. L'autre appareil est parvenu à atterrir sans encombre et son occupant s'en est sorti indemne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS