Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ensemble philharmonique Simon Bolivar se produit mardi et mercredi à Genève. L'orchestre est la figure de proue du projet de musique vénézuélien pour les jeunes "El Sistema", qui depuis 35 ans sauve des enfants de la rue grâce à la musique classique.

Sur les deux concerts programmés au Victoria Hall, seul le premier sera ouvert au public. La recette sera versée à un fonds des Nations-Unies en faveur des victimes de la torture. La deuxième représentation de l'orchestre composé de jeunes gens s'adressera uniquement aux membres de l'ONU et au corps diplomatique.

La virtuosité de l'ensemble vénézuélien est reconnue au niveau international. Lorsque l'orchestre Simon Bolivar s'est produit pour la première fois, il a quelques années en Grande-Bretagne, les critiques avaient alors parlé d'un "miracle". De grands chefs se rendent aujourd'hui au Venezuela pour jouer avec les jeunes.

Depuis 35 ans, environ deux millions d'enfants pauvres ont reçu des cours de musique classique. Chaque dollar investi dans le programme "El Sistema" génère 1,68 dollar de dividendes sociaux, au travers d'une diminution de la criminalité, d'une meilleure formation et d'une plus grande discipline de travail des jeunes.

"El Sistema" a produit de nombreux musiciens renommés, dont Gustavo Dudamel, qui dirige aujourd'hui l'orchestre Simon Bolivar. Pour cette tournée européenne, Gustavo Dudamel sera représenté par Christian Vazquez, qui est également passé par les écoles du programme "El Sistema".

ATS