Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Service minimum pour le FC Bâle, qui a obtenu au bout de l'ennui le point qu'il lui manquait pour assurer son passage en 16es de finale de l'Europa League.
Tenus en échec 0-0 sur le terrain de Genk, les hommes de Murat Yakin terminent à la deuxième place du groupe G.
Face à une formation belge peu concernée car déjà qualifiée, les Rhénans ont éprouvé toutes les peines du monde à se créer des occasions. Alors qu'un point lui assurait un retour au printemps sur la scène continentale, le champion de Suisse, minimaliste, n'a affiché qu'une maîtrise relative et est resté sous la menace des contre-attaques adverses jusque dans les derniers instants du match.
Sous la houlette de l'arbitre britannique Mark Clattenburg, récemment blanchi des accusations de racismes proférées par le club de Chelsea, Bâle a pris le contrôle du ballon dès les premiers instants du match. Les Rhénans ne sont toutefois pas parvenus à se montrer dangereux plus d'une demi-heure durant.
Le ton a été donné dès la fin de la première mi-temps, deux grosses occasions de Fabian Frei (35e) et Fabian Schär (41e) faisant écho à un dangereux centre en retrait de l'Israélien Barda bien dégagé par Sommer (30e). De plus en plus en confiance, les Bâlois ont remis l'ouvrage sur le métier au retour du thé, mais le tir de Marco Streller n'a trouvé que le poteau de László Köteles (57e).
Au final, ce match nul satisfait les deux protagonistes. A noter que l'autre match du groupe entre le Sporting Lisbonne et Videoton a été renvoyé en raison des trombes d'eau qui se sont abattues sur la capitale portugaise.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS