Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Se recentrant en 2004 sur la musique hip-hop - avec ici à l'image Machine Gun Kelly alias Colson Baker durant son spectacle de samedi - l'Openair Frauenfeld avait pris un nouveau départ avec la société First Event.

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

Le festival Openair Frauenfeld passe en mains américaines. L'actionnaire principal de l'évènement centré sur le hip-hop, Wolfgang Sahli et sa société First Event, est désormais Live Nation, le premier organisateur de concerts dans le monde.

"Nous étions convaincus depuis longtemps que le festival avait besoin d'un partenaire fort", a indiqué à l'ats Joachim Bodmer, le porte-parole d'Openair Frauenfeld, confirmant une information de la SonntagsZeitung. Des acteurs toujours plus nombreux luttent sur ce marché pour proposer des affiches accrocheuses et les coûts, notamment ceux liés à la sécurité, augmentent sans fin, a-t-il dit.

Dans ce contexte, les risques de débâcle financière sont devenus plus importants. La reprise du festival qui s'est achevé samedi était prévue depuis quelque temps déjà. Un changement de propriétaire qu'un communiqué commun de la filiale suisse de Live Nation et d'Openair Frauenfeld est venu concrétiser dimanche.

Le nouveau partenariat soutient l'engagement et la présence de Live Nation sur le marché suisse, a relevé un responsable de la société cité dans le communiqué. Désormais, Live Nation, déjà solidement implanté dans l'organisation de concerts, s'inscrit également dans le paysage suisse des festivals.

Recentrage sur le hip-hop

Se recentrant en 2004 sur la musique hip-hop, le festival de la capitale thurgovienne a pris un nouveau départ avec la société First Event. Le nouveau propriétaire prévoit de continuer à travailler avec l'actuelle équipe en charge de l'organisation, à l'image de la pratique déjà développée en Allemagne.

ATS