Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le feu bactérien a refait son apparition dans les vergers thurgoviens. Déjà 18'000 arbres fruitiers ont été arrachés sur six hectares cette année, a indiqué vendredi le service phytosanitaire cantonal.

Les cas de feu bactérien sont surtout concentrés dans les vergers situés les plus hauts en altitude et où pousse la pomme "Gala", une sorte tardive. Plus bas, près du Lac de Constance, les arbres échappent à la maladie depuis deux ans.

Le feu bactérien avait fait d'importants dégâts dans le canton en 2007. Au total, 200'000 arbres avaient alors dû être arrachés sur 56 hectares.

ATS