Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Grand Conseil valaisan veut renforcer la transparence du financement des partis politiques et des campagnes de votation et d'élection. Il a accepté mardi une motion qui réclame une loi dans ce domaine (photo symbolique).

KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

(sda-ats)

Les partis valaisans devront jouer carte sur table lors de leurs campagnes de votation et d'élection. Le Grand Conseil valaisan a accepté mardi une motion qui réclame une loi sur la transparence du financement des partis et des campagnes.

La motion a été acceptée par 99 oui contre 25 non et deux abstentions. L'opposition est venue des rangs de l'UDC. Pour Bruno Perroud (UDC), créer une loi engendre des coûts dont l'UDC ne veut pas. Fabian Zurbriggen (UDC) a dénoncé une bureaucratie inutile.

La gauche a adhéré à la motion, surtout qu'elle en avait fait la proposition, sans succès, au cours de la précédente législature, a dit Robert Métrailler (Alliance de gauche). Pour le motionnaire Sidney Kamerzin (PDC), l'objectif est de permettre aux citoyens de s'exprimer en toute connaissance de cause. Il doit savoir qui finance les campagnes et les partis et pour quels montants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS