Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le FMI pose ses conditions avant de reprendre son aide

Washington - Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé vendredi avoir trouvé un terrain d'entente avec le Pakistan. Cet accord porte sur les conditions que le pays devait remplir avant que l'institution ne reprenne le versement du prêt qu'il lui avait accordé en 2008.
Le FMI a indiqué dans un communiqué publié à l'issue d'une mission de plusieurs jours à Islamabad avoir "atteint un accord global sur le cadre macroéconomique général et un nouvel objectif de déficit budgétaire pour 2010-2011 (exercice achevé fin juin, NDLR) afin d'aider les victimes des inondations et juguler l'inflation, dont les pauvres sont les premières victimes".
Le Pakistan a été frappé en août par les plus graves inondations de son histoire, qui ont recouvert plus de 20 % du territoire et touché à un degré ou à un autre une vingtaine de millions d'habitants.
Le 15 septembre, le FMI lui a accordé une aide d'urgence de quelque 450 millions de dollars.
Mais le pays bénéficie d'un autre prêt, qui court depuis novembre 2008, et dont il a touché 7,3 milliards de dollars sur un total de 10,7 milliards de dollars. Ce prêt, dont la dernière tranche a été versée en mai, a été arrêté à ce stade.
La mission du FMI a énuméré plusieurs mesures qu'elle souhaiterait voir mises en oeuvre.
Elle a parlé d'une réforme de la TVA, une remise à plat du système fiscal en général pour le rendre "plus équitable", une restructuration du secteur énergétique, une réduction des subventions énergétiques et une solution au problème de la "dette circulaire", à savoir l'enchevêtrement des sommes dues par les acteurs économiques les uns aux autres, qui empêche l'investissement de décoller.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.