Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Front national (FN) arrive seul en tête des intentions de vote dans la moitié des régions de France métropolitaine en vue du premier tour des régionales et dans trois régions en vue du second tour. Des sondages indiquent ces tendances à trois jours du scrutin.

La droite classique et la gauche remporteraient respectivement cinq et quatre régions, d'après cette enquête Ipsos-Sopra Steria pour le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) et Le Monde.

Dans l'hypothèse de triangulaires au second tour, le 13 décembre, le FN fait la course en tête en Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine, Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

La marge du parti d'extrême droite est maigre dans l'Est puisque la liste conduite par Florian Philippot ne compte que 2 points d'avance sur celle de l'union de la droite (37% contre 35%), et 9 sur celle de la gauche.

En revanche, Marine le Pen et Marion Maréchal-Le Pen partent avec une nette longueur d'avance: la présidente du FN est créditée de 40% dans le Nord, contre 30% pour ses deux concurrents, et sa nièce de 41% dans le Sud, contre 34 pour la droite et 25% pour la gauche.

Au premier tour dimanche, le FN arriverait en tête des intentions de vote dans ces trois mêmes régions, ainsi qu'en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, en Bourgogne-Franche-Comté et en Centre-Val-de-Loire. Il fait aussi jeu égal avec l'union de la droite en Normandie, avec 31%, d'après cette étude dans laquelle la Corse ne figure pas.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS