Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le mercure a atteint des valeurs inhabituellement élevées pour la saison grâce au foehn, qui souffle depuis plusieurs jours dans les vallées alpines. Samedi après-midi, le mercure indiquait 25 degrés à Quinten (SG), au bord du lac de Walenstadt.

Les températures sont montées jusqu'à 24 degrés dans le canton de Glaris et jusqu'à 23 à Uri. Si le mercure est fortement grimpé, le foehn a aussi affolé les compteurs de vitesse. Des rafales ont été mesurées à 143 km/h sur le Titlis, a indiqué SF Meteo. Le vent soufflait presque aussi fort au sommet du Gothard. Dans les vallées, les rafales ont dépassé les 100 km/h.

Pluie au sud des Alpes

Le sud des Alpes a lui écopé de la pluie. Les précipitations y sont presque ininterrompues depuis mercredi soir. 150 litres par mètre carré sont tombés à Chiasso (TI) et 140 dans le val Maggia et sur le lac Majeur.

Des pluies "intenses et persistantes" sont encore attendues dans la région du Simplon, les vallées de Conches et de Viège, le Tessin, ainsi que dans une partie de l'Oberland bernois et dans la région du Gothard, selon l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).

Risque de crues modéré

Les rivières et les lacs sont déjà fortement gonflés par les pluies de ces derniers jours. Toutefois, le risque de crues reste modéré, souligne l'OFEV. Le Tessin s'en sort notamment mieux que le nord de l'Italie, où les précipitations ont provoqué inondations et glissements de terrain, qui ont entraîné la mort de six personnes, dont deux enfants.

Au sud de la France, des chutes de pluie catastrophiques ont également fait déborder des rivières, et le corps d'un homme, entraîné vendredi par l'Hérault, a été découvert samedi matin.

ATS