Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fondateur d'Ikea Ingvar Kamprad s'est engagé à faire don de 10 millions de francs à Epalinges (VD), la commune des hauts de Lausanne où il vit depuis 1976. Cet argent permettra de construire des appartements protégés à prix abordables pour les aînés.

"Je suis heureux que ma contribution soit en mesure d'aider certains retraités de la commune. Je voulais donner quelque chose en retour à la communauté qui m'a accueilli depuis si longtemps", a expliqué le Suédois dans une interview à "24 heures".

Ces logements seront situés près d'une école, pour favoriser les échanges entre les générations. "Il était important pour moi que ces appartements offrent un espace généreux pour les interactions sociales. Il est toujours bon que les personnes âgées côtoient les plus jeunes", a ajouté le fondateur du célèbre magasin de meubles.

Imposition "à la dépense"

Le discret millionnaire bénéficie de l'imposition "à la dépense", calculée en fonction du train de vie et du logement du bénéficiaire - plutôt modeste pour Ingvar Kamprad - et réservée aux riches étrangers sans activité lucrative en Suisse. "Je n'ai jamais travaillé en Suisse et ne tire aucun revenu d'Ikea", a précisé le Palindzard de 86 ans.

Selon le dernier classement du magazine "Bilan", Ingvar Kamprad possède la plus grande fortune d'Europe, estimée à 37,5 milliards de dollars, en comptant les biens et les avoirs transférés dans des fondations.

Ces fondations soutiennent différents projets sociaux, environnementaux et médicaux dans le monde. En 2006, M. Kamprad avait offert 500'000 francs à l'Ecole cantonale d'art de Lausanne, ECAL, qui était alors dirigée par Pierre Keller.

ATS