Toute l'actu en bref

Roger Ailes a créé la chaîne Fox News en 1996 qui s'est rapidement imposée dans le paysage audiovisuel des Etats-Unis (archives).

KEYSTONE/AP ap/JIM COOPER

(sda-ats)

Le fondateur de Fox News, Roger Ailes, est mort. Des accusations de harcèlement sexuel l'ont contraint, il y a un an, à quitter la chaîne qui a révolutionné l'information et le paysage audiovisuel américain.

C'est la chaîne elle-même qui a annoncé jeudi le décès de son ancien patron emblématique. Les présentateurs de l'émission matinale "Fox and Friends" n'ont pas caché leur émotion en évoquant leur ancien dirigeant.

Roger Ailes avait été forcé de démissionner de la direction de Fox News en juillet 2016 en raison d'accusations répétées de harcèlement sexuel. Il était âgé de 77 ans.

Homme d'influence, le républicain avait créé la chaîne Fox News en 1996 à la demande du patron du réseau Fox et du groupe de médias News Corp, Rupert Murdoch. Bien qu'arrivée dans le paysage télévisuel bien après CNN, lancée en 1980, la chaîne d'information continue, prisée des conservateurs, avait rapidement pris la tête des audiences.

Vétéran des médias

Portée par son succès, Fox News est aussi devenue une source de revenus considérables pour le groupe 21st Century Fox, né de la scission en 2013 des activités télévisions et médias, ces dernières étant logées sous l'enseigne News Corp.

Vétéran des médias, qu'il fréquentait depuis le début des années 60, Roger Ailes était aussi un vieux routier de la politique, mais en coulisse. Il a ainsi conseillé Richard Nixon lors de sa campagne victorieuse de 1968, mais aussi Ronald Reagan, qu'il a contribué à faire réélire en 1984, ainsi que George Bush père, dont il a orchestré la communication agressive avec, à la clef, un succès électoral en 1988.

Plus récemment, Roger Ailes a conseillé Donald Trump durant une bonne partie de sa campagne. Il l'a notamment aidé à se préparer pour les débats télévisés, un exercice nouveau pour l'homme d'affaires. Les deux hommes avaient néanmoins pris leurs distances quelques semaines avant le scrutin de novembre 2016.

ATS

 Toute l'actu en bref