Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jérusalem - Le fondateur du site WikiLeaks Julian Assange a affirmé dimanche à une chaîne de télévision israélienne qu'il avait pris des "précautions de sécurité supplémentaires". Et cela, à la suite de la diffusion de quelque 400'000 documents confidentiels sur la guerre en Irak.
"Je ne crains pas pour ma vie, mais nous avons dû prendre des précautions de sécurité supplémentaires", a déclaré Julian Assange, interviewé par la deuxième chaîne de télévision privée israélienne.
Selon la chaîne, l'entretien a eu lieu "dans un centre culturel musulman situé au coeur de Londres". La télévision a également indiqué que Julian Assange était accompagné de gardes du corps.
Le site d'informations WikiLeaks a publié vendredi soir des documents secrets américains sur la guerre en Irak, annoncés comme la "fuite la plus importante de documents militaires confidentiels de l'Histoire".
Il s'agit de quelque 400'000 rapports d'incidents, écrits de janvier 2004 à fin 2009 par des soldats américains, qui relatent notamment de nombreux cas de torture par les forces irakiennes, ainsi que "plus de 300 cas de torture commis par les forces de la coalition", selon Julian Assange.
Selon ces documents, au moins 109'000 personnes, dont 63% de civils, ont été tuées en Irak depuis l'invasion de mars 2003 jusqu'à fin 2009. Sur les 66'000 morts civils, 15'000 cas n'avaient jamais été révélés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS