Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Fonds Bruno Manser se voit définitivement exclu de la procédure pénale en cours contre la banque UBS, soupçonnée de blanchiment d'argent en lien avec le commerce de bois tropical en Malaisie. Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a rejeté son recours.

Les plaignants privés ne sont pas autorisés dans cette procédure, a jugé le TPF dans un jugement daté du 12 décembre, confirmant la décision prise fin octobre par le Ministère public de la Confédération (MPC). Les recours de trois personnes physiques de Malaisie ont également été rejetés.

Le Fonds Bruno Manser a déploré cette décision mardi dans un communiqué. Il souhaite désormais du MPC "un maximum de transparence dans cette affaire".

Le MPC estimait que l'ONG et les trois plaignants n'étaient pas lésés directement par les agissements illégaux supposés de l'UBS. La banque est soupçonnée d'avoir blanchi plus de 90 millions de dollars provenant de défrichages illégaux de forêts tropicales.

Les montants auraient transité via des comptes UBS à Hong Kong, Singapour, aux Caraïbes et en Suisse. Le MPC a ouvert à la fin août une procédure pénale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS