Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bienne - Le forcené de Bienne a tiré sept coups de feu sur les policiers qui assiégeaient sa maison pour l'interpeller. Le juge d'instruction a également précisé que le policier de l'unité d'élite bernoise n'avait pas été blessé par le tir de l'un de ses collègues.
Le fusil du forcené n'a toujours pas été retrouvé. La planque qu'il aurait utilisée pendant sa fuite d'une dizaine de jours n'a pas non plus été découverte, ont annoncé mercredi la police cantonale et le Service de juges d'instruction du Jura bernois et du Seeland lors d'une reconstitution de cette affaire au domicile du prévenu.
Forcené armé d'un fusil
Le mercredi 8 septembre, le retraité avait une première fois manqué de peu un policier. Il avait fait une nouvelle fois usage de son arme au cours de la nuit de mercredi à jeudi ainsi que durant la nuit suivante. Lors des perquisitions à son domicile, la police a saisi des munitions pouvant servir à la chasse.
Mais surtout, elle a découvert l'emballage d'un fusil et son mode d'emploi. Durant l'intervention des unités d'élite, l'homme a été vu et photographié en possession d'une arme, ont tenu à relever les autorités judiciaires. Un policier d'une unité d'élite bernoise avait été grièvement blessé à la tête lors de ce siège.
Le juge d'instruction Andreas Jenzer a exclu que ce policier ait pu être blessé par le tir d'un autre agent. Il estime qu'en se basant sur les résultats actuels de l'enquête et sur les interrogatoires, cette l'éventualité d'un tir ami peut être exclue.
Le retraité, qui n'a pas participé à cette reconstitution devant sa maison, se montre très peu coopératif, ont précisé les enquêteurs dans un communiqué. Incarcéré à la prison régionale de Bienne, il refuse de donner des détails sur le déroulement des événements.
Le forcené avait été arrêté en bonne santé sur les hauteurs de la ville de Bienne après plus d'une semaine de chasse à l'homme. Lors de son interpellation sans effusion de sang, il était en possession de plusieurs objets, notamment de clés.
spell-error
Andreas
spell-error
bernois
spell-error
bernoise
spell-error
Jenzer
spell-error
Seeland

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS