Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le frère du président Rohani dans les mailles de la justice (archives)

KEYSTONE/AP/VAHID SALEMI

(sda-ats)

Le frère et conseiller spécial du président iranien Hassan Rohani a été arrêté pour délits "financiers", a annoncé dimanche le porte-parole du ministère iranien de la justice, Gholamhossein Mohseni-Ejeie.

Hossein Fereydoun a "été interrogé à plusieurs reprises ainsi que des personnes qui lui sont liées. Une caution a été fixée mais comme il n'a pas pu la payer, il a été transféré à la prison", a déclaré le porte-parole, M. Mohseni-Ejeie, lors d'une conférence de presse.

Les charges pesant contre le frère du président portent sur des délits "financiers", a-t-il encore précisé, sans en dire davantage.

L'arrestation du frère d'un président en fonction est un fait sans précédent en Iran. Le nom du frère du président a été cité depuis plus d'une année dans plusieurs affaires de corruption et les conservateurs avaient réclamé son arrestation.

Il y a un an, le chef de l'Inspection générale, Nasser Seraj, avait affirmé que M. Fereydoun avait "fait pression" pour nommer à la tête de la banque Refah un de ses proches, Ali Sedghi, qui a été accusé de nombreuses "infractions financières". Il a été ensuite écarté de la direction de la banque.

Le nom du frère de M. Rohani a aussi été cité dans un autre dossier impliquant Ali Rastegar Sorkheie, le patron de la banque Melat, qui a été arrêté pour son implication dans une "grande affaire de corruption bancaire", selon l'agence Tasnim, liée aux conservateurs.

ATS