Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Inde a décidé d'acquérir 126 avions de chasse Rafale de Dassault. L'avionneur français remporte ainsi à la fois un colossal appel d'offres estimé à 12 milliards de dollars et son premier succès à l'exportation pour cet appareil.

"Il est confirmé que Dassault a remporté le contrat", a déclaré mardi une source gouvernementale sous couvert de l'anonymat. Le secrétaire d'Etat français au Commerce extérieur, Pierre Lellouche, a lui aussi annoncé le succès français, soulignant toutefois qu'il restait à parachever le contrat.

Concurrence féroce

Dassault était en compétition avec le consortium européen Eurofighter et son Typhoon. L'appel d'offres, datant de 2007, est l'un des plus importants jamais lancés par la troisième puissance économique d'Asie et l'un des plus importants du moment dans le secteur de la défense aérienne.

Des géants mondiaux du secteur ont livré une féroce compétition. Le Rafale et l'avion d'Eurofighter avaient été présélectionnés en avril, plaçant hors jeu les poids-lourds américains du secteur, Boeing et Lockeed Martin, le suédois Saab Gripen et le russe MiG.

Le juteux appel d'offres avait été au coeur de nombreuses visites officielles en Inde l'an dernier. Le président américain Barack Obama, le président français Nicolas Sarkozy, le Premier ministre britannique David Cameron et le président russe Dmitri Medvedev avaient tous eu à coeur de plaider la cause de leurs avionneurs respectifs.

ATS