Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Français Greg Poux-Guillaume est le nouveau directeur général du groupe industriel zurichois Sulzer. Il prendra dès le 1er décembre le relais du directeur financier Thomas Dittrich, qui assurait l'intérim depuis le départ inopiné en août de Klaus Stahlmann.

Greg Poux-Guillaume (45 ans) était depuis 2011 président et CEO du spécialiste des produits de transmission de haute et ultra haute tension Alstom Grid, précise mardi Sulzer dans un communiqué.

Il a auparavant notamment occupé plusieurs positions de cadre au sein du groupe français Alstom (2003-2009), puis travaillé comme directeur auprès de CVC Capital Partners (2009-2011). Il a également été actif chez Total.

Outre la mise en oeuvre de plans de restructuration, Greg Poux-Guillaume est au bénéfice d'une expérience internationale en ce qui concerne l'industrie énergétique, ainsi que sur les marchés-clés pour Sulzer que sont le pétrole et le gaz, souligne le communiqué.

Thomas Dittrich retourne aux finances

"Ces compétences sont centrales pour transformer et positionner Sulzer stratégiquement, afin que le groupe puisse utiliser l'ensemble de son potentiel et augmente substantiellement sa rentabilité et ses marges", s'est réjoui dans le communiqué le président du conseil d'administration de Sulzer Peter Löscher.

Thomas Dittrich pourra quant à lui se consacrer à nouveau à plein temps à ses responsabilités de directeur des finances.

Sulzer avait dû faire face le 10 août à la démission de son patron Klaus Stahlmann, qui souhaitait "poursuivre d'autres opportunités en dehors de l'entreprise".

Phase de restructuration

Le groupe zurichois, qui compte près de 15'000 collaborateurs dans le monde, est actuellement en pleine restructuration. Il a annoncé en octobre la fermeture de la fabrique texane de Brookshire, songeant en outre à abandonner son site Kotka, en Finlande.

Il avait déjà décidé de rationaliser en août son unité Pompes, biffant quelque 410 emplois au Brésil, aux Etats-Unis et en Chine. Au mois de juin, la division Chemtech avait subi le même sort, affectant au total 130 postes à Allschwil (BL), au Canada et en Chine.

Sulzer a vu ses entrées de commandes reculer de 1,4% sur un an au terme des neuf premiers mois de l'année, à 2,268 milliards de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS