Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Intersport International Corp compte bien atteindre des ventes records pour l'ensemble de l'année 2015. Sur le marché helvétique, le spécialiste bernois des articles de sport a, par contre, souffert du franc fort.

Après une forte hausse de ses ventes au premier semestre, le patron du groupe Franz Julen anticipe un chiffre d'affaires de plus de 11,5 milliards d'euros (12,48 milliards de francs) en 2015. "Une fois de plus, il s'agit d'un nouveau record", a-t-il souligné dans une interview au journal dominical "Schweiz am Sonntag".

En excluant des résultats catastrophiques en novembre et décembre, Franz Julen prévoit une croissance de 7 à 8% pour l'ensemble de l'année.

De janvier à septembre, le chiffre d'affaires a atteint 7,7 milliards d'euros. Cela représente une hausse 5,8% par rapport à la même période de l'année passée. "Hors événements exceptionnels, c'est une excellente surprise", précise le directeur.

Les ventes d'articles liés à la course à pied et au fitness ont notamment enregistré une forte progression, comme le secteur du sport en extérieur. En outre, durant les mois d'hiver du début de l'année 2015, le chiffre d'affaires s'est avéré très positif, indique-t-il.

Franz Julen se fait par contre du souci pour le marché intérieur. "La croissance des ventes est quasiment nulle part aussi mauvaise qu'en Suisse. La force du franc a mis non seulement nos prix sous pression mais le tourisme d'achat s'est également fait ressentir", explique Franz Julen.

Commerce à réinventer

La Suisse représente toutefois que 2% du chiffre d'affaires global de l'entreprise présente dans 44 pays. "Ces plus faibles performances n'ont donc qu'un impact limité", souligne le patron du groupe.

Mais les frais de la société basée à Berne se présentent en francs au contraire des recettes. Ces dernières sont comptabilisées en euros pour 70% d'entre elles et en dollars pour 30% d'entre elles. "Cela nous malmène", informe Franz Julen.

Les acteurs du commerce helvétique doivent se réinventer, poursuit-il. Dans d'autres pays, les commerçants se soucient uniquement des clients et des ventes.

"Or, les commerçants, en Suisse, veulent encore tout accomplir par eux-mêmes. S'ils ne sont pas disposés à déléguer, cela risque d'être difficile pour beaucoup de nos 300 magasins, en particulier en plaine", soutien le chef d'Intersport.

Extension en Chine

La société veut également s'étendre en Chine. "Je maintiens l'objectif d'y avoir 500 succursales pour un chiffre d'affaires d'un milliard de dollars, d'ici les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020", confie-t-il.

Grâce au championnat d'Europe de football l'année prochaine, la firme table sur une augmentation de son chiffre d'affaires allant jusqu'à 20%. Les ventes d'articles liés à ce sport devraient décoller. Pour 2016, le groupe anticipe un chiffre d'affaires de près de 12 milliards d'euros.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS