Toute l'actu en bref

La victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle française a favorisé l'euro mais dans une mesure moindre qu'après le premier tour il a y deux semaines (archives).

KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER

(sda-ats)

Le franc suisse s'est une nouvelle fois affaibli dimanche soir contre l'euro après l'annonce de la victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle française. La monnaie unique européenne s'est approchée de 1,09 franc avant de retomber quelque peu.

Lundi vers 7h15, l'euro valait environ 1,0862 franc, contre 1,0884 franc peu avant minuit la veille, soit son plus haut niveau depuis fin octobre dernier. Il navigue depuis deux semaines, et la victoire au premier tour d'Emmanuel Macron, au-dessus de la barre de 1,08 franc.

Avant l'élection présidentielle, la monnaie unique se situait sous 1,07 franc. Les marchés ont ainsi marqué leur soulagement par rapport aux craintes suscitées par une une arrivée au pouvoir du Front national de Marine Le Pen concernant l'avenir de la France dans la zone euro.

Globalement, l'euro a réagi positivement à la large victoire du jeune centriste pro-européen Emmanuel Macron en France, également saluée par la Bourse de Tokyo. Mais les gains étaient dans l'ensemble modérés en Asie devant un résultat largement anticipé.

Un tel dénouement "avait déjà été pris en compte par les marchés", très optimistes la semaine dernière quant à un succès du candidat d'En Marche!, favori des investisseurs en raison de ses positions sur l'Europe et de ses orientations économiques, a commenté Yukio Ishizuki, de Daiwa Securities, interrogé par l'AFP.

Victoire largement anticipée

"Il ne faut pas s'attendre à un feu d'artifice, la probabilité d'une victoire d'Emmanuel Macron était de plus de 90%", a renchéri Manuel Oliveri, analyste chez Crédit Agricole, cité par l'agence Bloomberg News.

Peu après l'annonce du verdict des urnes, l'euro est brièvement monté à 1,1023 dollar, contre 1,09998 vendredi soir à New York. Il atteignait ainsi son plus haut niveau depuis novembre.

Vis-à-vis de la devise nippone, la monnaie unique européenne grimpait aussi, s'affichant à 124,59 yens, son cours le plus élevé en un an, contre 124,05 yens en fin de semaine dernière. Mais elle est rapidement retombée sous la barre de 1,10 dollar et de 124 yens à Tokyo.

Bourse de Tokyo en hausse

Du côté des Bourses, Tokyo bondissait de 1,8% à la mi-journée, le Nikkei se dirigeant vers son plus haut niveau de clôture depuis décembre 2015.

"Maintenant que cet événement clé qu'était l'élection française est passé, la place tokyoïte, qui a été à la traîne pour diverses raisons, dont des inquiétudes géopolitiques autour de la Corée du Nord, va probablement se redresser", a souligné Hiroaki Hiwata, de Toyo Securities.

Séoul et Sydney évoluaient dans le vert, tandis que Hong Kong a ouvert en légère hausse.

ATS

 Toute l'actu en bref