Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le FSB rejette les appels à une régulation des cryptomonnaies

Le Conseil de stabilité financière (Financial Stability Board, FSB) rejette les appels de plusieurs pays qui demandent une régulation des cryptomonnaies, comme le bitcoin (archives).

KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

(sda-ats)

Le Conseil de stabilité financière (Financial Stability Board, FSB), qui coordonne la réglementation financière pour les pays du G20, rejette les appels de plusieurs pays qui demandent une régulation des cryptomonnaies, comme le bitcoin.

Le FSB a toutefois souligné dimanche la nécessité d'une plus grande coordination internationale en matière de surveillance de ces technologies, qui évoluent vite, mais qui représentent toujours un secteur minuscule équivalant à moins de 1% du produit intérieur brut (PIB) mondial.

"La première évaluation du FSB est qu'à l'heure actuelle, ces crypto-actifs ne font pas courir de risque à la stabilité financière mondiale", déclare Mark Carney, président du FSB, dans une lettre adressée aux ministres des Finances et aux gouverneurs des banques centrales, qui se réuniront à Buenos Aires lundi et mardi.

Mark Carney, qui quittera son poste l'année prochaine, quand il abandonnera ses fonctions de gouverneur de la Banque d'Angleterre, a relevé que la personne qui lui succédera, superviserait un régulateur davantage porté à passer en revue les règles existantes qu'à en mettre en place des nouvelles.

Dans sa lettre, il fait également savoir que le FSB, qui a mené une série de réformes bancaires et financières après la crise de 2007-2009, va se concentrer sur les règles actuelles plutôt que d'en concevoir de nouvelles.

"Comme le travail du FSB, qui vise à combler les lignes de faille ayant causé la crise financière, s'approche de son terme, ce dernier va davantage se concentrer (...) sur la mise en oeuvre et l'évaluation rigoureuse des effets des réformes approuvées par le G20", indique Mark Carney.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.