Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rusal est un géant mondial de la production d'aluminium (archives).

KEYSTONE/AP CHINATOPIX

(sda-ats)

Rusal, l'un des premiers producteurs d'aluminium dans le monde, perdait près de la moitié de sa valeur lundi en Bourse, après avoir été sanctionné par les Etats-Unis. Cet effondrement pourrait, selon le groupe russe, aboutir à un "défaut" sur une partie de sa dette.

Vers 9h10, l'action chutait de 49% à 2,38 dollars de Hong Kong, où le groupe contrôlé par le milliardaire Oleg Deripaska est coté. Cela représente une perte de capitalisation boursière de plus de 4 milliards de francs pour l'entreprise, qui concentre à elle seule environ 7% de la production mondiale d'aluminium.

Accusée de faiblesse face à la Russie, l'administration américaine de Donald Trump a annoncé vendredi des sanctions contre des "oligarques" proches de Vladimir Poutine, notamment pour les "attaques" de Moscou contre "les démocraties occidentales".

Elles visent notamment le multimilliardaire Oleg Deripaska et plusieurs entreprises qu'il contrôle, dont Rusal.

Dans un communiqué publié à la Bourse de Hong Kong, le groupe indique que les sanctions "pourraient aboutir à un défaut technique sur certaines obligations du groupe". "Le groupe évalue actuellement l'impact de tels défauts techniques sur sa position financière", ajoute-t-il.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS