Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Touché par la baisse des prix des matières premières, notamment du cuivre et du zinc, Xstrata a vu sa rentabilité chuter au premier semestre. Le géant zougois a dégagé un bénéfice net en baisse de près d'un tiers à 2,01 milliards de dollars (près de 2 milliards de francs).

Xstrata a également subi l'impact de charges exceptionnelles à hauteur de 253 millions de dollars (245,5 millions de francs), ressort-il du rapport semestriel publié mardi par le groupe établi à Baar.

Coûteux mariage

Le groupe est en voie de fusion avec le numéro un mondial des matières premières Glencore, sis dans la même localité. Ce mariage, soumis le 7 septembre au vote des actionnaires de Xstrata, a entraîné des coûts uniques de 21 millions de dollars.

Au rang des autres éléments exceptionnels, Xstrata mentionne notamment une dépréciation de 514 millions de dollars liée à la performance du producteur sud-africain de platine Lonmin, dont il détient près du quart du capital et une perte de 162 millions émanant d'une coentreprise avec l'australien Origin Energy.

Le groupe zougois a en contrepartie bénéficié d'un crédit d'impôts de 579 millions en Australie.

Alors que le chiffre d'affaires s'est tassé de 7% à 15,55 milliards de dollars, les charges d'exploitation ont augmenté, passant d'une année à l'autre de 10,96 à 11,54 milliards. Le bénéfice opérationnel s'est ainsi réduit de plus de moitié, chutant de 4,3 à 2,14 milliards.

Dépenses réduites

Cité dans le communiqué, le patron de Xstrata, Mick Davis, a aussi mis en avant l'impact de la transition vers une nouvelle génération de mines à bas coûts. Xstrata fait en effet face à des augmentations de coûts en raison du vieillissement de certains sites d'extraction. Des installations qui doivent être remplacées par de nouvelles plus performantes.

Prenant les devants face à la hausse des coûts, le groupe, qui comme Glencore est issu de l'empire du financier zougois d'origine belge Marc Rich, indique avoir réduit ses dépenses de 105 millions de dollars.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS