Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Séoul - Les ministres des Finances et banquiers centraux des grands pays riches et émergents du G20 se sont félicités d'une reprise économique "plus rapide que prévu". Ils sont restés divisés sur la mise en place d'une taxe bancaire mondiale.
"L'économie mondiale continue de croître plus vite que prévu, mais à un rythme inégal selon les pays et les régions. Cependant, la récente volatilité sur les marchés financiers nous rappelle que des défis significatifs persistent", ont souligné les grands argentiers du G20 à l'issue d'une réunion de deux jours à Busan (Corée du Sud).
Convoquée dans un contexte d'inquiétudes face à la crise de la dette dans la zone euro, cette réunion destinée à évaluer l'état de l'économie mondiale avait également pour but de trouver un difficile accord sur les réformes du système financier et sur un dosage délicat entre politiques de relance et équilibres budgétaires.
Mais loin d'imposer des remèdes uniques, le G20 estime que ces mesures doivent être "différenciées et adaptées à chacune des circonstances nationales".
Concernant la réforme du système financier, le G20 s'est engagé à "parvenir rapidement à un accord sur le renforcement des exigences en matière de capital et de liquidité, qui constitue le coeur de notre programme de réformes".
Il a confirmé qu'il souhaitait qu'un nouveau cadre réglementaire pour le secteur bancaire soit défini d'ici novembre et appliqué avant fin 2012.
Les ministres et dirigeants de banques centrales sont en revanche restés muets sur la possibilité d'introduire une taxe mondiale sur les banques, dont le produit servirait à financer de futurs plans de sauvetage. Ce projet est défendu par les Européens et les Américains, mais combattu par d'autres pays comme le Canada, le Brésil, l'Inde et l'Australie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS