Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le laboratoire biopharmaceutique genevois Addex Therapeutics se réorganise drastiquement dans le but d'accroître sa performance opérationnelle. Les mesures de réduction des coûts entraîneront la suppression de 28 emplois au maximum, sur un effectif de 81 à fin 2011.

Addex Therapeutics a en conséquence ouvert une procédure de consultation conformément à la loi, a indiqué vendredi la firme de Plan-les-Ouates, qui jusqu'il y a peu s'appelait encore Addex Pharmaceuticals. A son terme, la direction dévoilera le détail de la restructuration, en particulier la nouvelle organisation.

Dans le rouge

Evoluant dans les chiffres rouges, Addex Therapeutics a accusé une perte nette de 31,1 millions de francs l'an passé, soit à peine moins que les 33,6 millions essuyés en 2010. La société est notamment active dans le traitement de la schizophrénie et de la maladie de Parkinson.

En 2011, Addex Therapeutics a déjà réduit ses effectifs de manière importante. Ceux-ci ont ainsi diminué de 30%, soit de 115 à 81 en l'espace d'un an, sur la base d'une mesure annoncée début juillet dernier. L'objectif de ces redimensionnements vise à redonner à la firme une capacité à assurer son succès à long terme.

Développer le pipeline

Le chiffre d'affaires 2011 a atteint 3,7 millions de francs, contre 4 millions un an plus tôt. Il comprend un paiement d'étape de 2,6 millions de la part du partenaire Janssen Pharmaceuticals et une aide de 0,7 million en provenance de la fondation Michael J. fox pour la recherche sur la maladie de Parkinson.

La perte opérationnelle s'est pour sa part élevée à 30,1 millions l'an passé, contre 33,6 millions en 2010. Quant au changement de nom, annoncé pas plus tard que le 21 mars dernier, il reflète la réorientation de l'entreprise sur les thérapies basées sur des molécules actives par voie orale.

Fin février, en présentant ses comptes 2011, Addex Therapeutics avait signalé vouloir renforcer le bilan cette année, grâce à des partenariats et au développement du pipeline de produits.

ATS