Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le gouvernement bernois prend des mesures drastiques pour lutter contre la détérioration des finances cantonales. Il a décrété un moratoire sur les dépenses qui peuvent être reportées ainsi qu'un gel des embauches. Ces mesures entreront en vigueur lundi.

Selon une estimation, les comptes 2012 débouchent sur un déficit de 425 millions de francs alors que le budget tablait sur un excédent de revenus de 2 millions. L'endettement du canton de Berne repart ainsi à la hausse en raison de ces mauvais chiffres.

Cette importante détérioration par rapport aux prévisions inscrites au budget s'explique par la baisse du produit de l'impôt ainsi que des revenus des biens (- 232,5 millions de francs). Dans le même temps, les dépenses se révèlent être supérieures avec par exemple une hausse de 61 millions des prestations complémentaires.

Freiner les dépenses

Le gouvernement a donc imposé un moratoire jusqu'à la fin de cette année sur les dépenses du compte de fonctionnement qu'il est possible de reporter. Il a aussi décrété un gel des embauches, y compris sur les postes vacants. La police et le corps enseignant ne sont pas concernés. Il n'y aura pas non plus de création de postes à durée déterminée.

Ces mesures, valables jusqu'à la fin 2012, entreront en vigueur dès lundi. Le Conseil-exécutif espère ainsi limiter le déficit et le nouvel endettement qui attendent le canton de Berne. C'est jeudi que le gouvernement présentera le budget 2013.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS